top of page

MOBILISATION ET SOUTIEN AUX RÉFORMES DU PRÉSIDENT PETRO AU MILIEU DE LA DÉSINFORMATION TRADITIONNEl

Le président Gustavo Petro mène un changement progressiste en Colombie dans le cadre de la lutte contre la désinformation.

Ces derniers temps, la Colombie a connu une nouvelle ère politique dirigée par le président Gustavo Petro, qui est devenu le premier dirigeant d'un courant progressiste dans le pays. Cette transition a déclenché une polarisation politique qui oppose le nouveau gouvernement à une opposition ancrée dans la droite conservatrice, qui domine le pouvoir depuis des décennies.

La lutte contre la corruption et les inégalités a été l'une des principales bannières de l'administration Petro. La Colombie, étant l'un des pays les plus riches en biodiversité au monde, a été confrontée à de graves problèmes économiques et sociaux dus à des décennies de corruption et à la mauvaise gestion des gouvernements précédents. Le gouvernement Petro a promis de s'attaquer de front à ces problèmes, mais a rencontré des obstacles sur son chemin, comme des membres de l'opposition qui ne veulent pas avaliser les réformes que le président propose pour redonner la dignité au peuple.

Une autre des préoccupations les plus importantes est l'influence des médias traditionnels sur l'opinion publique. Bien que cela ne puisse être généralisé, il a été observé que les médias les plus reconnus suivent souvent un programme qui profite à leurs propriétaires et à leurs affiliations politiques, au lieu d'adhérer aux principes éthiques de reportage honnête, précis et impartial. Cette tendance a créé un environnement dans lequel la majorité des Colombiens ont pris conscience de la manipulation de l'information, entraînant un soutien croissant aux médias alternatifs et aux personnes qui nient les informations diffusées par les médias conventionnels.

Il est important de souligner que de nombreux propriétaires de moyens de communication en Colombie sont également propriétaires de conglomérats d'entreprises, ce qui soulève des conflits d'intérêts et remet en cause l'indépendance et la tutelle des pouvoirs de l'État et du marché. Certains des noms les plus en vue dans ce domaine incluent Luis Carlos Sarmiento Ángulo, Carlos Ardila Lülle, Alejandro Santo Domingo, Jaime Gilinski Baca et d'autres familles propriétaires de médias. Le lien entre ces hommes d'affaires et le gouvernement est devenu évident, car la désinformation a conduit à la confusion du peuple colombien et a influencé son choix de candidats politiques et de présidents qui se sont avérés néfastes et corrompus.

La mobilisation massive du peuple colombien en soutien au gouvernement du président Petro, sous le slogan #ALasCallesPorColombia, a été un phénomène formidable. Cette mobilisation traduit la volonté collective d'instaurer la paix et l'équité dans la nation. Les citoyens sont descendus dans la rue pour soutenir les réformes proposées par le gouvernement, telles que la réforme du travail, qui vise à restaurer les droits des travailleurs en termes d'équipes de nuit, et la réforme du système de santé, qui vise à éliminer les EPS en tant qu'intermédiaires et garantir que la santé des Colombiens n'est pas une affaire.

Il est essentiel de comprendre que la lutte pour la justice sociale et la paix vont de pair. Le peuple colombien exige des réformes structurelles qui favorisent l'égalité des chances et l'accès aux services de base pour tous les citoyens. Une réconciliation durable ne sera atteinte que si ces demandes légitimes sont satisfaites et satisfaites.

Dans ce contexte, les médias traditionnels ont un rôle crucial à jouer. Il est impératif qu'ils maintiennent des normes élevées d'objectivité et de transparence et qu'ils fondent leur travail sur la recherche de la vérité et la fourniture d'informations précises et contextualisées au public. Les médias doivent devenir des espaces de débat et favoriser la diversité des opinions, en évitant d'adhérer aveuglément à un agenda politique précis, mais il est également important de souligner que l'opinion publique a le devoir de contraster l'information et de ne pas l'avaler en entier, de stimuler la pensée critique mais objective et sans fanatisme d'aucun côté politique.

Pour résumer, la Colombie connaît une importante transformation politique avec l'arrivée du président Gustavo Petro et de son gouvernement progressiste. Cependant, cette transition se heurte à des défis et à des obstacles, notamment en ce qui concerne la désinformation et la manipulation des médias. Pour parvenir à une société plus juste et plus équitable, il est essentiel que les médias traditionnels jouent un rôle responsable et éthique dans la construction d'une opinion publique informée et participative. Le désir de paix et d'équité exprimé dans les mobilisations citoyennes massives est un signe clair que le peuple colombien recherche un vrai changement et est prêt à se battre pour lui.


Ce que le président a dit dans les marches https://www.youtube.com/watch?v=PsjBmqEVGh0

Nous sommes un média alternatif indépendant, nous informons et surveillons sans manipulation

Suivez-nous sur facebook https://www.facebook.com/latinoticiasfrancia

Aussi sur YouTube https://www.youtube.com/channel/UCkwKma_u4prwxNHxVy16K0A

18 vues0 commentaire
bottom of page