top of page

Lettre ouverte au président Macron : l'immobilier alerte sur les risques économiques et sociaux.

Dernière mise à jour : 25 mai 2023

Par : Soraya Vittola

Le secteur immobilier français est confronté à une crise imminente, suscitée par les effets combinés de l'inflation et de la hausse des taux d'intérêt. Les professionnels du secteur ont adressé une lettre ouverte au président Macron pour exprimer

leurs inquiétudes quant à une éventuelle crise du logement qui pourrait s'ajouter à la crise du pouvoir d'achat.

Cette lettre, envoyée par les représentants des promoteurs, agents immobiliers, ainsi que des professionnels du bâtiment et de la construction, met en évidence les risques économiques, sociaux et sociétaux auxquels est confronté le secteur immobilier français.

L'un des principaux risques évoqués est celui de l'emploi. En effet, si les ménages rencontrent des difficultés pour vendre leur bien immobilier et en acheter un autre dans une autre région, cela limite leur mobilité professionnelle et menace ainsi le plein emploi. De plus, la construction risque de perdre un nombre important d'emplois, avec la Fédération française du bâtiment tirant la sonnette d'alarme quant à la menace de 100 000 emplois d'ici 2024-2025. Si l'on inclut l'ensemble du secteur immobilier, ce chiffre pourrait même atteindre 150 000 emplois menacés.

L'accès au crédit immobilier constitue également un problème majeur. Ces derniers mois, l'accès au crédit s'est considérablement durci, avec des taux d'intérêt en hausse et des coûts d'assurance plus élevés. Cette situation rend l'accès au crédit de plus en plus difficile pour de nombreux ménages.

Parallèlement, la hausse des prix de vente, notamment dans le secteur de l'immobilier neuf, combinée à la pénurie de matériaux de construction et aux normes énergétiques strictes, a entraîné une diminution du rythme de construction de logements neufs. Les mises en vente ont reculé de 12,7% au dernier trimestre de l'année précédente, et les réservations sont également en baisse. Les logements anciens ne répondant pas aux normes énergétiques ne peuvent plus être loués, ce qui réduit encore davantage l'offre de locations.

Enfin, il convient de souligner le nombre croissant de ménages en attente d'un logement social, qui a atteint un niveau record à la fin de l'année dernière, avec 2,42 millions de personnes en attente, soit une augmentation de 7% par rapport à l'année précédente.

Face à cette situation préoccupante, les professionnels de l'immobilier appellent à une action de l'État pour atténuer les risques et prévenir une crise économique majeure. Les enjeux sont importants non seulement pour le secteur immobilier lui-même, mais aussi pour l'emploi et la mobilité des travailleurs.

Il reste désormais à voir quelles mesures seront prises par le gouvernement français pour soutenir et stabiliser le secteur immobilier, tout en veillant à préserver l'accès au logement pour les citoyens français.


15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page